Radars: le gouvernement nous promet 10 000 faux radars

Radars: le gouvernement nous promet 10 000 faux radars…

Courant octobre, le Premier Ministre Manuel Valls, a présenté « 22 mesures fortes » pour lutter contre la mortalité sur les routes. Jusque là, rien à dire, mais… parmi elles, l’une nous a tout particulièrement interpelés : l’installation de 500 radars automatiques supplémentaires et de… 10 000 leurres (faux radars).

En effet, si l’efficacité de telles mesures est amplement répressive et laisse sceptique, nous avons surtout l’impression qu’une fois de plus, l’Etat Français prend ses automobilistes pour des tonneaux à pognon car, s’il n’est pas certain que le nombre de victimes sur les routes diminue avec ce nouvel arsenal de répression, il est en revanche sûr que l’Etat va remplir ses caisses, plutôt trouées depuis 30 ans comme vous le savez, grâce à cet impôt déguisé.

Radars: pourquoi autant de radars sur les autoroutes de France alors que les accidents à 85% ont lieu sur le réseau national ?

Radars: les différentes machines à sous de l’Etat sur le réseau routier français:

Ainsi, parmi les 22 mesures présentées par le Premier Ministre, la plus emblématique est sans nul doute l’annonce de la mise en place de 500 nouveaux radars automatiques mais également, de 10 000 faux radars d’ici 2018. Bref, de quoi percer un peu plus votre budget déjà mince comme un carpaccio de ce que vous voulez.

Oui, vous avez bien lu, le gouvernement Français entend encore une fois investir de l’argent, qu’il n’a pas de surcroît, dans des radars et grande nouveauté, certains ne fonctionneront en réalité pas le moindre du monde… En effet, aussi surprenant que cela puisse paraître, 10 000 « radars leurre (faux radars) » seront installés sur le réseau routier français et pourront être de deux types :

  • Les leurres « par le panneau »: l’emplacement du radar automatique sera indiqué par un panneau mais le dispositif ne sera pas toujours présent pour flasher les automobilistes puisqu’il sera déplacé régulièrement. Faudra-t-il embaucher des nouveaux « fonctionnaires manutentionnaires » pour cette nouvelle tâche ? L’avenir nous de dira…
  • Les leurres « par la cabine »: des cabines ressemblant à des radars automatiques seront positionnées mais ne flasheront pas les automobilistes puisque le système de mesure de la vitesse ne sera pas présent à l’intérieur.

    Bien évidemment, là aussi, le gouvernement prévoit de déplacer régulièrement les systèmes de mesure. Ces derniers accompagneront l’installation de 500 radars automatiques supplémentaires qui seront majoritairement des radars multifonctions capables de détecter également les franchissements de ligne blanche et le non-respect des distances de sécurité.

    Donc, des questions s’imposent ! A quand des radars qui mesureront l’écartement de vos mains sur le volant ? Si vous n’êtes pas à 10h10 ou 09h15, allez hop, une prune.

    A quand  des radars qui vous flasheront si vous avez chanté faux dans votre voiture, bah oui, pourquoi pas au point où nous en sommes ?

    A quand des radars qui mesureront au millimètre votre armoire à couscous pour déceler si vous avez avalé des médicaments nécessaires à votre santé. A ce jour, on peut tout imaginer…

  • Des radars embarqués confiés à des prestataires agréés pourront également relever les comportements illicites. Bref, piéger encore plus les automobilistes semble être le but de l’Etat, non pas pour réduire la mortalité sur les routes, mais plutôt pour que ses machines à sous soient optimales niveau rentabilité et bien sûr, sous le prétexte de réduire la mortalité.

Zob aux radars injustifiés, révérence aux radars bien placés !

Soyons clairs, nous sommes pour la prévention routière, y compris les radars. Mais, eh oui il y a un mais, faut pas prendre les automobilistes pour des saccagés de la comprenette. Mais c’est quoi ce langage oh ? Bah si vous voulez du Français littéraire, relisez votre feuille d’impôt comme disait Frédéric Dard.

Si l’installation de 10 000 faux radars permettra de multiplier par 4 le nombre de zones où il y aura potentiellement un radar et où les automobilistes devront freiner s’ils veulent éviter, à coup sûr, de ne pas être flashé, l’opinion publique en majorité clame au scandale !

En effet, comment expliquer que l’Etat, déjà fortement endetté et à fortiori à cause de lui-même, investisse dans les radars au bord de nos routes en 2015 alors même que les Britanniques, pourtant spécialistes du genre, retirent leurs faux radars au fil des années, considérant qu’ils sont devenus obsolètes en matière de sécurité routière ?

De plus, comment justifier qu’il y ait autant de radars sur les autoroutes françaises alors que 85% des accidents ont lieu sur des axes secondaires, qui en partie ne sont plus entretenus faute de dotations de l’Etat aux régions ?

Pour rappel, les statistiques prouvent qu’il y a « seulement » 20 morts par an sur les autoroutes. Certes, c’est déjà trop, nous en convenons… Mais combien de radars sont implantés sur les autoroutes ? Dans l’mille, plus de 1500 unités ! Ca ne fait pas « un peu cher du mort non » ? Donc oui, « zob » à cette implantation massive de radars sur les autoroutes qui est injustifiée sous prétexte d’éviter les croisières dans l’au-delà.

Les radars doivent être placés dans les endroits à fort potentiel d’accidents, point barre. C’est logique, mais comme disait on ne sait pas qui…

Bien évidemment, nos têtes pensantes nous rappellerons les résultats d’une étude qui démontre que la répression est efficace et que « 1 km autour des radars, le nombre d’accidents a diminué de 46% » tout en considérant comme absurdes les nombreuses études qui prouvent que « l’implantation de certains radars peut être accidentogène » en raison du freinage intempestif des automobilistes.

Mais, ne nous y trompons pas, si l’Etat justifie l’efficacité des radars en matière de sécurité routière, et ce coûte que coûte, c’est tout simplement parce que les radars automatiques rapportent beaucoup d’argent. C’est le jackpot en fait, quoique, comparé à ce que l’Etat doit aux marchés financiers, c’est le dixième d’une goutte d’eau.

En 2014, l’Etat aurait dépensé 190 millions d’€uros pour faire fonctionner son parc de radars en tous genres et aurait empoché 612 millions d’€uros soit un bénéfice net de plus de 420 millions d’€uros, de quoi rendre jalouses assurément bien des petites entreprises privées qui galèrent pour la grande majorité.

A la vue de ces chiffres et de la rentabilité d’un radar, l’Etat aurait donc bien tort de ne pas chercher à augmenter son parc, quitte à se mettre l’opinion publique à dos.

En revanche, qu’il cesse son hypocrisie et qu’il admette une bonne fois pour toute que les radars automatiques sont davantage conçus pour collecter un nouvel impôt auprès des Français que pour sauver des vies sur les routes de France.

Un peu de franchise serait tout de même le minimum que les Français sont en droit d’attendre de ceux qui les gouvernent ! Pas étonnant que le Parti des abstentionnistes français grossit à vue d’œil !

Et pour conclure, prenez connaissance des nombres ci-dessous pour vous rendre compte de la mascarade des radars en France

  • 120 000 attaques cardiaques par an en France – Pas assez de défibrillateurs, c’est un fait avéré mais ils ne rapportent pas d’argent…
  • 20 000 morts à cause de l’alcool – Lobbying en cause ? Très maigre prévention ?
  • Plus de 20 000 morts depuis 2003 à cause des canicules – Les gâteux ont-ils fait leur temps donc on s’en fout ?
  • 10 400 suicides par an – Quelles sont les causes exactes pour au moins faire baisser cette mortalité ? Quelques radars seraient appréciables…
  • 42 000 morts à cause de la pollution – Et ce sera de pire en pire…
  • Etc., etc.

1000 morts de moins sur le réseau routier français pour 2018 ok, mais pour les morts ci-dessus, que fait-on ?

 

Lire aussi cet article ?

Chômage en France: une bonne statistique et hop, ça s'emballe !

Chômage en France: une bonne statistique et ça s’emballe

A noter que question chômage, le constat est accablant autant pour la gauche que pour la droite; la courbe de celui-ci, grâce à leurs mesurettes de pacotille, se dirige bel et bien vers le Mont Everest. Aucun des deux Présidents ne sont parvenus à l'inverser...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation.