Impôts: quand l’Etat seringue abusivement les Français

Impôts: quand l’état seringue abusivement les Français

Entamées sous Nicolas Sarkozy, les hausses des impôts en France se sont poursuivies sous François Hollande. Elles se sont même considérablement accélérées lorsque l’on fait le bilan des trois premières années de mandat de l’ancien député de la Corrèze.

A eux deux, ils ont créé 84 taxes supplémentaires pour seringuer abusivement les ménages français.

A priori, l’exil de Français pour cause d’abus d’impôts en tous genres continue massivement comme en témoigne cette dame obligée de se rendre au Crédit Municipal de Paris pour vendre ses bijoux de famille…

Aujourd’hui, les conséquences de ce matraquage fiscal sont dramatiques puisque de nombreux ménages sont dans l’incapacité de participer à la relance économique alors que d’autres, réduisent leur temps de travail pour payer moins d’impôt. Un comble !

Totalement contre-productif donc sans compter que d’autres conséquences de ce ras-le-bol fiscal sont plus silencieuses et se révèleront plus tard. C’est inévitable.

Impôts en France: quand l'Etat seringue abusivement les français.

Que ce soit la gauche ou la droite, même combat, faire payer des impôts aux Français

Depuis l’arrivée au pouvoir de nos deux Présidents, les ménages modestes, les classes moyennes et celles qui sont aisées ont vu leur imposition considérablement augmentée, c’est un constat avéré par tous les Français.

En effet, pour éviter que la dette de l’Etat ne se creuse, nos élus n’ont pas trouvé d’autres solutions que de vider les poches des contribuables par l’intermédiaire des impôts. Bercy, l’Etat dans l’Etat comme diront certains, est devenu le sniper de nos portefeuilles, déjà très minces pour la plupart d’entre nous.

Pourtant, des solutions existent : baisse des salaires de certains politiques, surtout ceux qui grignotent tous les mois en silence un salaire non mérité, et croyez-nous ces profiteurs sont des milliers, réduction des coûts de fonctionnement de la France afin d’éviter que le millefeuille déjà beaucoup trop épais dépasse la Tour Eiffel…

Et ce n’est pas fini : fin des gaspillages économiques (un bel exemple, les aéroports fantômes), arrêt des subventions distribuées à gogo et de plus peu justifiées, baisse drastique des fonctionnaires (hormis ceux de la justice, de l’éducation et de la sécurité intérieure) que cela plaise ou pas, razzia de certaines niches fiscales qui empestent les recettes de l’Etat, lutte agressive contre les grandes sociétés françaises qui optimisent à un point tel que certaines ne paient plus d’impôts, et l’on en passe…

Bref, des leviers existent bel et bien afin que les Français paient moins d’impôts. Mais non, l’Etat France a préféré que ce soit les Français qui paient l’addition d’un laxisme d’au moins 35 ans de gouvernance, quitte à étouffer certains ménages qui, à situation familiale et professionnelle égale, voient les impôts qu’ils doivent payer augmenter un peu plus chaque année.

De toute manière, depuis leurs arrivées au pouvoir, François Hollande et Nicolas Sarkozy ainsi que leurs différents gouvernements, n’ont été bons qu’à mettre en place des taxes ou à augmenter le taux des existantes.

Selon le député UMP Jérôme Chartier, ce sont ainsi 55 hausses d’impôts qui auraient été décidées entre le mois de juin 2012 et le 1er janvier 2015 ! Il est légitime donc que les Français en ont ras-le-bol de ce matraquage fiscal, voire même pour certains impôts, du racket.

Hausse de la TVA, suppression des allègements sociaux attachés aux heures supplémentaires, hausse des tarifs de l’électricité, hausse de la contribution au service public, augmentation des cotisations vieillesse, abaissement du seuil de l’abattement personnel pour les donations, réforme de l’ISF avec création d’une contribution exceptionnelle pour les plus fortunés, abaissement du plafond du quotient familial, nouveau barème pour les allocations familiales…

Par tous les moyens, nos élus ont cherché à fragiliser la situation financière des Français et à faire rentrer de l’argent dans les caisses vides de l’Etat.

Eh oui, qu’on se le dise, les contribuables sont les « dindons de la farce » de l’Etat. Même si en 2014, 49% des foyers fiscaux ont payé des impôts sur le revenu, ce sont tout de même 65 milliards d’euros qui sont venus remplir les caisses de l’exécutif.

Si la hausse continue des impôts commencent à peser lourd sur le moral des Français, de plus en plus en ont ras-le-bol de financer un Etat incapable de diriger la France.

Cette hausse récurrente depuis des années a désormais des conséquences dramatiques qui prouvent que ce matraquage fiscal doit cesser et ce, très rapidement.

Si tel n’est pas le cas, un nouveau 2002 s’approche à la vitesse d’une comète sur le paysage politique français et le parti des abstentionnistes, déjà en fort surpoids, passera dans l’obésité.

Vidéo : histoire des impôts en France. Impératif à regarder, vous comprendrez mieux !

Des impôts, il en faut, mais trop d’impôts tue l’impôt

Derrière ce titre, se cache en réalité une théorie économique mise en avant par l’économiste Laffer à la fin des années 1970. Ce dernier avait démontré que passé un certain taux d’imposition, l’impôt rapportait moins d’argent à l’Etat.

Or, d’après de nombreux économistes, ce point d’inflexion serait passé et divers éléments en témoignent comme l’exil fiscal de certains ménages ou l’incapacité à payer de l’autre. Des impôts justes et efficaces ne doivent pas bloquer la consommation ou le travail. Mais ça, il semblerait que ceux qui nous gouvernent l’ont totalement zappé…

L’importante hausse de l’impôt sur le revenu connue par 7 millions de foyers fiscaux entre 2013 et 2014 a été telle que, de nombreux ménages se sont retrouvés dans l’incapacité de payer leurs dettes.

1,5 million de personnes ont d’ailleurs demandé l’annulation ou le rééchelonnement de leurs impôts au cours des derniers mois, preuve qu’à force de trop matraquer, l’Etat a détruit certains ménages.

Mais ce n’est pas tout puisque les ménages français qui sont totalement étouffés par la pression fiscale n’ont plus les moyens de consommer, ce qui retarde un peu plus la relance économique. Quoique, à ce jour (fin 2015), il n’est pas certain que la croissance économique en France reparte.

Pour d’autres ménages français, la hausse de l’imposition s’explique par la re-fiscalisation des heures supplémentaires. Autant dire que ces derniers vont dès les prochaines semaines réduire leur temps de travail et ce, même si cela nuit à leur employeur. C’est hallucinant…

Aussi, nous sommes aujourd’hui en droit de nous demander si nos élus sont réellement capables de gérer le budget de l’Etat. Ils cherchent bien des solutions aujourd’hui pour que davantage de foyers payent un minimum d’impôts et ont bien annoncé un arrêt du matraquage fiscal, mais les français ne sont plus dupes des mensonges récurrents de nos politiques.

Après, les classes politiques de droite et de gauche se demandent pourquoi le FN monte vertigineusement ! Si nous sommes tous prêts à contribuer au budget de l’Etat, encore faut-il que cela soit décent et que nous, Français, ne soyons pas les seuls à faire des efforts.

Lire aussi cet article ?

Radars: pourquoi autant de radars sur les autoroutes de France ?

Radars: le gouvernement nous promet 10 000 faux radars

A quand des radars qui vous flasheront si vous avez chanté faux dans votre voiture, bah oui, pourquoi pas au point où nous en sommes ? A quand des radars qui mesureront au millimètre votre armoire à couscous pour déceler si vous avez avalé...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation.